coeursHystérectomie. Vala, c'est dit, c'est pas encore fait mais cela va l'être sous peu....
Si quelques hommes lisent ce blog, qu'ils sortent de la pièce (nan je vais pas faire du gore mais bon, c'est des histoires de filles...) et si ils sont curieux tant pis pour eux qu'ils ne m'en veuillent pas d'entrer ainsi dans mon intimité mais d'en parler va peut-être m'aider à vaincre ma peur (et peut-être apporter une certaine sérénité à d'autres femmes)...

Pour faire rapide, je vais faire un peu à l'envers mais c'est ainsi que tout ceci arrive : fibrome = hemorragies = anémie très forte. D'où mon aller-retour rapidos aux urgences du début du mois pour une perfusion. Et c'est le pourquoi du comment de ma prochaine entrée en milieu hospitalier pour une opération qui me mettra sur la flanc une semaine à la clinique et m'impose un mois d'arrêt de travail.

D'un côté j'ai hâte de cette opération qui va me permettre de vivre "normalement" après tout ceci mais d'un autre j'ai cette peur sourde et constante qui me fait imaginer que je ne vais pas me réveiller... (c'est joyeux hein ?). Je compte sur un rendez-vous avec l'anesthésiste pour m'aider à vaincre cette angoisse mais bon....

Ne plus avoir d'enfant ? ça n'est pas le plus grave dans la mesure où j'ai la chance d'être la maman de mes deux couillus d'amour..
Ne plus avoir de rendez-vous chaque mois avec des protections dites périodiques ? Pour fêter cela, je vais pouvoir travailler sans être dérangée lors des voyages officiels.. et je brade les dites protections au retour de l'hosto !
Alors pourquoi as-tu peur ? Parce que c'est ainsi et que ça ne veut pas partir. Dès que je suis seule face à mon plafond, ça cogite et ça cauchemarde même.. (incroyable d'ailleurs cette imagination lors de mes cauchemars).
Pour me changer les idées, je tricote à tout va un pull coloré et prise de tête mais bon... avec cette frénésie, je vais pouvoir le porter après mon hospitalisation (s'il continue à faire un temps pourri pourri pourri !).

Aussi, je vous adresse toutes mes excuses pour en pas (ou peu) répondre aux messages, être pratiquement invisible sur le net et peut-être avoir une humeur un peu tristoune et/ou duraille - zhomme si tu savais comme je t'aime ! -.

Au final, ce sera Virgule qui aura le dernier mot...
"Namiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiib !
Namib : ouiiiiiiiiiiiiiii ?
Virgule : la naine et moi c'est même combat !
N : hein ?
V : bah vi ! comme moi elle ne pourra jamais plus avoir de nain !
N : pff n'importe quoi ! ça ne me regarde pas ces histoires là, ce sont des histoires de filles !
V : bah si, t'es un peu comme nous toi ! Tu peux pas avoir de petits chatons !
N : C'est pas la même chose !!!
V : si ! tous les trois on est des frères et soeurs d'opération qui font que zou !! plus d'bébés !
V : quand je t'entends, hé bé je me dis qu'il vaut mieux dans ton cas ! tsss

icon_rolleyes